Vie aquatique

Consommer du poisson issu de la pêche durable

Bien choisir son poisson permet d'éviter la disparition de la biodiversité marine, de protéger les populations vulnérables des littoraux et de rédurie les émissions de gaz à effet de serre. Privilégier la pêche durable c’est donc bon pour la mer, pour le climat et pour vous.

C’est grâce à la présence de l’énergie solaire, de l’eau et de l’air que la vie a pu se développer sur Terre. Le phytoplancton est le premier maillon d’une longue chaîne d’échanges que l’homme met à profit pour se nourrir, mais aussi pour respirer. Le plancton végétal des océans produit près de la moitié de l’oxygène présente sur notre planète.

Mais les pollutions et les changements climatiques accroissent les "zones mortes" où le niveau d’oxygène n’est plus suffisant pour assurer la survie de la majeure partie de la vie marine. Cette dégradation du milieu est accentuée par une surexploitation des océans : 31 % des stocks sont exploités à un niveau biologiquement non durable et 58% au maximum (FAO, 2016).

La pêche est aussi une activité émettrice de gaz à effet de serre, alors qu'un océan sain est vital pour la pérennité de notre planète. Il existe d'ailleurs de grandes disparités entre l'empreinte carbone des différents poissons : moins de 100 litres de fuel par tonne de sardines contre plus de 1500 litres de fuel par tonne de thon albacore du Pacifique selon une étude citée dans Science. Donc bien choisir les espèces que l'on consomme permet de protéger autant le climat que les océans.

Un océan sain contribue aussi à l’économie locale et nationale avec plus de 350 millions d’emplois à travers le monde, notamment dans les pays en développement. Or aujourd'hui, la pêche industrialisée vide sans distinctions toutes les mers du globe aux dépends des pêcheries traditionnelles. Il est donc tant d'agir sur la quantité et la qualité du poisson que l'on consomme.

Alors, prêts à consommer du poisson issu de la pêche durable  ?

Je prends les choses en mains ! Que ce soit pendant mes courses ou au restaurant, j'essaye de repérer en priorité les poissons qui ne sont pas surexploités et de favoriser les pêcheries responsables. Grâce à des nouvelles recettes, je peux toujours autant me régaler tout en agissant pour le bien des océans, de la planète et des populations qui dépendent de la faune marine. Et surtout, je conserve tous les bénéfices nutritionnels des produits de la mer en assurant leur durabilité.

Cliquez sur "Je m'engage" pour découvrir comment soutenir la pêche durable.
Un courriel va vous être envoyé.
582 citoyen.ne.s engagé.e.s

UN GESTE PROPOSÉ PAR

CES GESTES PEUVENT AUSSI VOUS INTÉRESSER

1
Pas de pauvreté
Donner un seconde vie aux jouets
23 CITOYEN.NE.S
DÉJÀ ENGAGÉ.E.S
13
Mesures relatives a la lutte contre les changements climatiques
Pratiquer l'écoconduite au quotidien
367 CITOYEN.NE.S
DÉJÀ ENGAGÉ.E.S
14
Vie aquatique
Consommer du poisson issu de la pêche durable
582 CITOYEN.NE.S
DÉJÀ ENGAGÉ.E.S